#07 de la Nasa à NO men’s land


CHRONI'COEUR / lundi, février 19th, 2018

Départ de la réanimation, plus qu’un soulagement… en même temps, c’est paradoxal, mais cela fait peur! vous passez d’un milieu surprotégé, à rien, voir très peu. Dans le service ordinaire les infirmières courent partout et ont de nombreux patients à gérer en même temps… autant vous dire que vous vous sentez seul.

Nous arrivons en chambre double, c’est pas la joie. Charlise refuse de manger, elle est douloureuse. Il n’y a pas de lit accompagnant juste, une chaise de camping!!! la famille de l’autre patient vient en visite… J’avoue je suis désagréable, j’ai peur pour Charlise qu’elle attrape une infection. La nuit, je ne dors pas, l’autre bébé pleure… les constantes sont prises toutes les 3 heures, il me semble. Le retour à la réalité est rude.

Il est interdit de manger dans les chambres (ce que l’autre famille a oublié au passage!…), alors avec mon mari nous mangeons chacun notre tour. Par chance, un soir, une dame de l’association des blouses roses nous a proposé de prendre le relais, pour que nous puissions manger ensemble. Merci à elle cela nous a vraiment fait du bien. Bon quand on parle de manger c’est un grand mot… sodebo … on a perdu 5 kilos de toute façon on avait pas faim et mon mari était vite écoeuré.

Enfin nous quittons Necker, passage par l’accueil.  Rien à régler Charlise est à 100% au niveau de la sécurité sociale. J’interroge l’hôtesse d’accueil afin de demander le prix de cette hospitalisation. Je n’ai pas réussis à tout savoir c’est incroyable. Je ne trouve pas normal de ne pas savoir le prix des soins… c’est une fortune, nous avons la chance d’être en France sans quoi nous serions d’endettés pour le restant de notre vie….à raison d’au moins 3000 euros/ jour de réanimation ….sans compter l’intervention, etc….

Retour à la maison. Nous déménageons dans 1 mois, début de notre nouvelle vie. Je pense que la vie fait bien les choses, peut-être que nous vivons tout cela simplement pour valoriser ce qui est à venir. Tout simplement apprécier le temps présent …..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *