Comment dire au revoir aux Cauchemars?


KIDS / lundi, février 5th, 2018

Depuis les interventions chirurgicales, les nuits de Charlise sont compliquées. La chirurgie cardiaque implique une période de réanimation sous intubation avec des médicaments aux propriétés curarisantes et anesthésiques. Ces traitements ne sont pas sans conséquence sur les enfants, mais ils sont indispensables à sa survie, notamment en cas de ventilation mécanique.

Dans les effets indésirables, je vous présente les cauchemars, souvent de très grandes intensités, proche des terreurs nocturnes. En plus de ses souvenirs! il y les peurs classiques d’un enfant de 4 ans, les monstres, l’abandon…

Lors de ces épisodes, il est impossible de la réveiller. Elle hurle et reste comme « coincée » dans sa frayeur. Vous êtes alors impuissants, à chaque crise, j’imaginais le pire, tellement c’était impressionnant, je prenais même sa saturation dans la panique.

Démuni voici tout ce que nous avons essayé sans succès:

A noter, une veilleuse est branchée près de son lit et elle n’a pas accès aux écrans le soir.  Le coucher se fait selon un rituel bien précis (dent, pipi, histoire et bien sûr, câlins à rallonge).

  • lui parler tout doucement, la rassurer pendant ses épisodes de terreurs,
  • Lui râler dessus pour la faire réagir (désolé nous avons l’air de parents horribles, mais nous avons tout essayé)
  • humidifier un gant pour lui frotter le visage ,
  • mettre l’étoile lumineuse , chanter…
  • Alors qu’elle était malade, nous avons sauté sur l’occasion pour lui  donner du « toplexil » (le fameux sirop DODO) pensant qu’avec les effets secondaires elle dormirait. Ce fut pire que tout, elle ne supportait pas l’état endolori qui lui rappelait la réanimation,  une catastrophe…la nuit entière sans dormir.

Ce qui fonctionne:

La prendre dans nos bras et lui parler comme si elle était réveillée, en nous déplaçant dans la maison, en regardant par la fenêtre, par exemple….

Je lui ai demandé de dessiner ses cauchemars. Puis de les transformer pour les rendre beaux. Ainsi en visualisant, elle n’a plus peur. Le dessin est scotché sur son lit en guise de protection.

Lorsqu’il s’agit de petits cauchemars et qu’elle est consciente. Je la fait sortir de son lit, la fait mettre à quatre pattes pour regarder sous le lit, nous ouvrons le placard ainsi, elle constate qu’il n’y a rien. En général ,cela fonctionne.

Je commence progressivement à les initier à la relaxation et au yoga. Pour l’instant ma plus grande de 8 ans est très réceptive, mais avec Charlise, c’est encore compliqué 😉

J’ai également une liste de livre qui nous aide

  • Bébé koala a peur du noir édition Hachette – Bébé koala a peur du noir, il finit par comprendre Allistair, son doudou, est responsable des ombres qui lui font peur et qu’il n’y a rien à craindre
  • Grand lapin, tu es là? Elimie Jadoul (pastel) – dans cette histoire, le petit lapin fait tourner en bourrique son papa qui doit rester derrière la porte pour le rassurer. Au final, c’est papa qui dort!)
  • C’est la nuit! >Magalie Bonniol -un petit lapin doudou s’ennuie la nuit pendant que tout le monde dort, il décide de partir à l’aventure…
  • NON PAS DODO! de Stéphanie Blake, petit histoire entre les deux frères. Au moment d’aller se coucher Gaspar se rend compte qu’il a oublié son doudou dehors. Dans un élan chevaleresque Simon le grand frère, sort dans nuit le récupérer…
  • Une histoire et un câlin! Jean Luc Englebert – un petit garçon réclame encore une histoire supplémentaire avant d’aller au lit mais les parents refuse de lire une nouvelle histoire. Le garçon va alors se créer un monde imaginaire avec ses doudous. Cela montre aux enfants qu’ils n’ont pas toujours besoin de nous et qu’ils sont capables ,seul, de se créer un cadre rassurant.

photo livres  contre les cauchemars

Ses cauchemars sont plus rares, mais s’ils revenaient, j’ai encore quelques réserves dans la poche

  • le spray anti monstre !!!! vous pouvez le fabriquer vous même. Sur une étiquette vous dessinez un montre, vous la collez sur un spray. Et hop! c’est partie…. bon, si vous n’êtes pas adepte du DIY ,cela s’achète tout fait.
  • les brumes d’oreiller ou encore les sprays sommeils.
  • la tisane nuit calme 🙂
  • l’homéopathie ? (si vous avez un avis?)

Et vous, quels sont vos secrets pour lutter contre les cauchemars?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *